Pas encore inscrit ? | Passe oublié
01/08/2014 - 30/09/2014 | | 0 article Flux RSS | 3 photos Flux RSS

La descente Tsiribihina et le Fitampoha 2014

L'Ouest de Madagascar, vaste et étendu,  riche en biodiversité, avec une littorale paradisiaque et  ses îlots épars, encore sauvages et moins touristiques, a été géographiquement divisé en deux par la région Boina au nord et le Menabe au sud. Cette frange partie occidentale de l'île a été occupée par le Sakalava depuis la région de Tuléar au sud jusque dans la région du Sambirano au nord. En fait, les Sakalava ne constituent pas vraiment un peuple homogène mais un ensemble d'ethnies diverses ayant fait partie d'un ancien empire apparu dans la seconde moitié du XVIIe siècle.

Historiquement, Andriamisara est un souverain Sakalava de la dynastie des "Maroseragna" dont il est considéré comme le véritable fondateur. Andriamisara était lui-même fils d'Andriamandazoala et avait régné dans le Fiherenana, l'actuelle région de Toliara, dans la première moitié du XVII ème siècle. Un clivage était issu de la migration des deux Rois Sakalava à partir du village d'Ambiky, le premier capital de la dynastie Maroseragna, au sud du fleuve Mangoky. Le Roi Andriamandisognarivo 1690-1720 continuait sa conquête plus au nord pour former le royaume Sakalava du Boina jusqu'à Sambirano  et le Roi Andriandahifotsy, son frère  après sa conquête, s'installait au sud pour créer le royaume Sakalava du Menabe jusqu'à la limite du fleuve Manambolo au nord. D'une raison stratégique et économique, le capital du royaume Sakalava du Menabe était à Bengy au XVIII ème siècle, au nord du village de Mahabo avant de se finir au village de Belo/Tsiribihina où, en principe, tous les dix ans se déroulaient le bain des reliques des dix Rois Sakalava ou "Dady" dans le fleuve Tsiribihina: Le Fitampoha" qui remonte à XVII ème siècle était vénéré pour la première foi par le Roi Andriandahifotsy (Ndrenihanignanarivo), pour apaiser les courroux des rois défunts Andremisara et Andremandresy qui empêchent la pluie de tomber source de la sécheresse dans le Menabe.  Cette cérémonie s'ouvre le jeudi par une sacrifice de zébu devant le "Zomba" et le soir une sorte de veillé "Le tsioky motro" et le lendemain , vendredi, la sortie des reliques et le départ vers "Ampasy", une grande colonne quitte le palais royal "Zomba" dirigée par "Le Gardien sanctuairequi ouvre la marche, suivie par "Les porteurs de sagaie (Mpinday lefo)", ensuite,  "Les Mpibaby (Les Porteurs des Dady)", après "Les Mpinday basy (Les Porteurs de fusils)",  et "Les Andevon-Janahary (Les Esclaves de Dieu)", des femmes  d'origine noble qui portent les ustensile nécessaire pour le déroulement de la cérémonie. Ils sont suivi par le peuple Sakalava du Menabe à la file indienne en direction de la berge de la rivière Tsiribihina; un îlot non habité où "le Rivotse", une tente en tissu blanc a été  installée à l'Est du camp pour déposer les reliques jusqu'à la fin de la cérémonie. La dynastie des Maroseragna garde toujours son drapeau récemment remis par Les Merina. Les Dady sont au nombre de dix: Ndremisara, Ndremandresy, Ndrenihanignanarivo, Ndremahatantiarivo, Ndrenilainarivo, Ndretahoranarivo, Ndremihoatrarivo, Ndremagnetriarivo, Ndremagnotroarivo, Ndretsohoenarivo.

La date d'ouverture du Fitampoha est une journée caste dans l'année, qui était dictée par les "Mpanandro". Cette cérémonie dure pour une semaine et toutes les activitées se déroulent à "Ampasy", en dehors de lundi et mercredi qui sont deux jours de la semaine tabou pour la famille royale. On assiste a la danse folklorique sakalava "Kolondoyet "Antsa" par les femmes, "Tantaran-draza" par les anciens, les jeunes organisent le "Morengy", une sorte de boxe malagasy.  Actuellement vu l'impact de la culture occidentale, il y a une organisation des bals tous les soires et aussi des stands des jeux de hasard et des bars. La nuit du jeudi, c'est une soirée de libre échange des femmes mariées avec d'autres hommes où on laisse en toute liberté son conjoint. Comme toute cérémonie royale, il y a des tabous ou fady à respecter à Ampasy. Le vendredi, c'est le jour fort de la cérémonie. Les "Mpibabyportent sur leurs dos les " Dady" en direction de la rivière à partir de 9 heures du matin pour le bain de ses  reliques et après laissent sécher les "Dadydans la partie orientale du "Rivotsesur des poteaux en bambou  et après enduisent avec de la graisse de bœuf sacrifié devant le "Zomba". Le samedi, c'est la fin de la cérémonie, on quitte "Ampasy", pour rejoindre Belo et on remet les reliques à sa place dans le "Zomba". Après c'est le "Le takitakyou cérémonie de remerciements. Un zébu est sacrifié.

Fini les côtés culturelles, pour donner un aspect touristique, nous, Tsingy Safari Aventures proposons la descente de la rivière Tsiribihina à partir de Miandrivazo en pirogue locale en bois et aussi en chaland à moteur à partir du petit village de Masiakapy au sud de Miandrivazo selon le choix de chacun avant d'arriver à Belo. Pendant cette semaine, parmi notre organisation, la visite des tombeaux royaux à Tomboarivo  près de l'embouchure, en chaland à moteur et à Serinamo en voiture 4x4 tous accompagné par un guide de la famille royale, et aussi à la fin de la cérémonie, direction vers le  tsingy de Bemaraha situé à 100 Kms au nord de Belo/Tsiribihina et, sur place, profiter  la balade en pirogue dans la gorge du fleuve Manambolo et la visite du petit tsingy et du grand tsingy.

Pour finir, on trace la direction vers Morondava directement avec un crochet à Belo/Tsiribihina pour le déjeuner, puis traverser sur le bac la Tsiribihina, mais sur la route, on profite au passage la visite du baobab sacré, le baobab amoureux et un arrêt à la fameuse allée des baobabs au coucher du soleil.

Nous vous signalons que la date de cette cérémonie n'est pas encore à notre disposition, on attend la date donnée par la famille royale. mais pour les détails nous vous prions de voir ce lien Tsingy Safari Aventures.

Tous les articles (0)

Album photos du trip La descente Tsiribihina et le Fitampoha 2014 (3)

La carte du trip

01/06/2014 - 01/11/2014 | Madagascar | 0 article Flux RSS | 24 photos Flux RSS

La traversée du plateau et du tsingy de Bemaraha

 

Un nouveau circuit touristique a été mis au point depuis quelques années à l'ouest de Madagascar. A la recherche d'une chose nouvelle, authentique et originale, j'ai concrétisé mon rêve, la  traversée du plateau et du tsingy de Bemaraha à partir d'Ankavandra jusqu'à Bekopaka en trekking de cinq jours. Pour arriver au point de départ, à partir d'Antananarivo, il est mieux de rejoindre Ankavandra en voiture 4x4, en passant par Tsiroanomandidy, traversant le massif du Bongolava et au petit village d' Ankalalo on laisse la nationale pour Maintirano pour rejoindre Ankavandra. C'est vraiment de la piste, surtout la portion de 25 Kms à partir de Betsipolitra. Il faut penser un trajet de deux jours à partir de mois de juillet, en profitant une nuitée à Ampefy, un  des endroits touristiques à l'ouest d'Antananarivo, comme la chute de la Lily et le geyser et la balade en pirogue sur le lac Itasy.

Dans ce trek complètement en brousse, à partir d'Ankavandra, on croise des gens dans les petits villages qui se séparent entre eux des heures de marche, où ils sont sidérés par le passage des groupes des vazaha (étrangers) et se demandent toujours qu'est-ce qu'ils font dans un endroit comme ici. Ils pensent toujours que ces touristes cherchent des choses de valeurs dans leurs territoires, comme les pierres précieuses ou autres, la raison qu'ils ont laissé s'aventurier sur la route bitumée, se déplacés dans les belles voitures.

Au niveau des paysages, c'est la folie totale, complètement joli surtout quand on traverse le plateau, passage dans la forêt en  galerie, et canyon forestier dans le tsingy où, je crois qu'il est encore possible de trouver des faunes et flores endémiques. Tout se passe dans une ambiance sereine malgré la chaleur.

L'avantage de ce randonnée est son passage dans un endroit vraiment en brousse où la marche est seule moyen de déplacement pour chercher des vivres à Ankavandra ou à Bekopaka, c’est-à-dire complètement hors des sentiers battus. En plus, vous allez profiter la visite du parc du tsingy de Bemaraha, et avant de rejoindre Morondava, voir au passage le baobab sacré, amoureux et la fameuse allée des baobabs au coucher du soleil. Par contre, sa complication est la montée pour atteindre le  plateau de Bemaraha, il faut apte physiquement, aussi, le passage dans le tsingy est difficile, on passe dans le canyon, escalade les pierres pointues, mais comme c'est sauvage et pas touristique en plus ceci n'est pas aménagé comme dans le parc, il  garde toujours une valeur originale et authentique.  Autre problème, la chaleur à partir du mois de septembre.

Pour un bon trekkeur ou des associations des randonneurs, je crois qu'il est mieux de tourner votre programme dans un endroit pas très connu, formé une expédition hors paires avec l'animation des porteurs locaux, timides mais sympathiques et, un guide qui a vécu beaucoup d'expériences. Donc, à voir avec Tsingy Safari Aventures, spécialiste des circuits d'aventures la réalisation de votre séjour à Madagascar, vous serez satisfaits et vos curiosités seront remplies  des souvenirs que vous n'allez pas oubliés.

Tous les articles (0)

Album photos du trip La traversée du plateau et du tsingy de Bemaraha (24)

La carte du trip

19/05/2014 - 15/11/2014 | Madagascar | 0 article Flux RSS | 0 photo Flux RSS

La descente du fleuve Tsiribihina, tsingy et le parc ranomafana

La descente du fleuve Tsiribihina, est complètement une aventure. Une belle descente en pirogue locale en bois encore authentique et originale, le contact avec les gens riverains du fleuve aussi, le crochet à la cascade est très apprécié car c'est un coin paisible au milieu de la forêt. Au cours de cette descente, les lémuriens et d'autres faunes sont au rendez-vous aussi dans la forêt où il y a une multitude d'oiseaux, pareille aussi le long de la rivière.
La  visite du tsingy aussi, ouvre votre curiosité dans la vue de cette cathédrale de pierres pointues, d'une formation karstique, érodée depuis des millions d'année. Les deux circuits, le grand tsingy et le petit tsingy prouvent que c'est parmi la merveille du monde.
En fin,  le parc de Ranomafana plus à l'est de l'île dans cette région humide, riche en faune et flore,  surtout l'existence des sortes d'orchidées sauvages mérite à ne pas rater sa visite. Madagascar est riche en biodiversité, ce qui fait que tout est possible à voir, les paysages différents d'une côté à l'autre, la gastronomie, les cérémonies  ancestrales et les coutumes sont typiques à chaque tribu, preuve à laquelle qu'à Ambositra, les gens sont forts dans la fabrication des sculptures et de la vannerie.
La combinaison de ces coins n'est pas du hasard mais pour donner une combinaison qui donne des souvenirs bien remplis, les yeux beaucoup vue. Vous avez bien éclaté avec les gens. Donc, profiter cette descente tsiribihina avec la visite du tsingy et le passage dans le parc de Ranomafana où une piscine thermale d'eau chaude enlève toute votre fatigue et redynamise votre corps que nous, Tsingy Safari Aventures vous procure.

Tous les articles (0)

Album photos du trip La descente du fleuve Tsiribihina, tsingy et le parc ranomafana (0)

La carte du trip

15/05/2014 - 15/11/2014 | | 0 article Flux RSS | 12 photos Flux RSS

Le raid land Bongolava et les îles Barren

Ce périple, suite à l'insuffisance de la flotte de l'Air Madagascar, le vol  entre Tsiroanomandidy/Ankavandra, depuis quelques années a été annulé, Tsingy Safari Aventures, suivant sa longue date d'expériences dans les aventures, a enfin tracé un nouveau contour en voiture 4x4 pour rejoindre Ankavandra, le point de départ de la descente Manambolo. Traversant le massif de Bongolava à partir de Tsiroanomandidy et à un village de brousse d'Ankalalo, on prend la direction pour Ankondromena et Betsipolitra, par une piste traversant la forêt  et la rivière qui à partir de mois de juin est sèche. Beau paysage, on croise toujours  une grande caravane des troupeaux de zébus venant de la région ouest de Madagascar sur le massif destiné à la vente  au marché de zébus de Tsiroanomandidy.

Ce parcours, avec son paysage varié, a un côté négatif, le trajet un peu galère surtout à partir de Betsipolitra, 25 Kms avant d'arriver à la berge de la Manambolo, par contre, vous mène dans un coin encore authentique et original, où les petits villageois qu'on rencontre sont accueillants et très sympas.

Encore non exploité par les agence de voyage, comme  voyage madagascar, suite à sa situation géographique reculée à l'ouest du parc et reste encore non touristique, pire encore la projection vers le lac  Bemamba puis rejoindre l'embarcadère de la rivière Sahoany, un point de départ vers les îles Barren.

La rivière Sahoany, entourée des mangroves car on est presque à l'embouchure où les crocodiles sont faciles à nous croiser pendant cette petite descente mais n'engendrent aucun risque d'attaquer. Riche en faunes et flores, ce  coin est très propice pour la  ponte des hérons vu la hauteur des mangroves et le calme qui y règne. Aussi, c'est un bon endroit pourla pêche à la ligne suivant la marée.

A partir du petit village des pêcheurs  Vezo de Sahoany, un trajet en mer sur le canal de Mozambique avec un  bateau à moteur de 40mn à une heure pour atteindre l'îlot Nosy Andrano, une îlot entourée des filaos et des satrana, mais le problème, l'eau du puits est saumâtre, il faut ramener de l'eau des petits villages des pêcheurs tous près.

Comme le but de ce circuit est, après la visite du tsingy de Bemaraha, au lieu de passer faire 200 Kms vers Morondava ou pire encore vers Belo/mer, pourquoi ne pas projeter le voyage vers la plage dans un coin mal connu avecun potentiel touristique riche en biotopes très diversifiés. Favorisé par son isolement qui a permis de préserver la  richesse des différents écosystèmes, aussiles pêcheurs qui vivent encore aujourd'hui d'une manière traditionnelle gardent l'authenticité et l'originalité des îles Barren.

A part la pêche, les fonds marins abritent cinq espèces de tortues à savoir, la tortue imbriquée, la tortue verte, le tortu luth, la tortue olivâtre et la tortue caouanne, cinq espèces sur les sept qui existent dans le monde. Aussi, un bon coin pour les scientifiques même sur la branche de la rivière Sahoany où il est fort possible de découvrir des faunes endémiques.

Pour finir, c'est un circuit aventure qui offre la possibilité  de découvrir les merveilles de la région délaissé par les organisateurs de voyages, combiné avec un repos dans un îlot paradisiaque des îles Barren.

Nous vous prions de voir les détails de ce circuit dans ce lien Tsingy Safari Aventures

Tous les articles (0)

Album photos du trip Le raid land Bongolava et les îles Barren (12)

La carte du trip

01/05/2014 - 15/11/2014 | Madagascar | 0 article Flux RSS | 3 photos Flux RSS

La descente fleuve Tsiribihina en tarif promotionnel 2014

Nous, Tsingy Safari Aventure, Tour Operator à Madagascar et ses guides expérimentés et aciens dans le coin Ouest de l'île, par le souci des touristes qui demanent le groupage pour la descente du fleuve tsiribihina, avons mis en tarif promotionnel un périple boucle d'Antananarivo, faire la descente, continuant voir le tsingy de bemaraha et crochet sur l'allée des baobabs pour attendre le coucher du soleil. De Morondava, rejoindre le village des pêcheurs Vezo de Belo sur mer pour s'éclater, les pids dans l'eau à ce coin paradisiaque, un repos farniente. Puis, retour en car vers Antananarivo.
comme il ya un îlot au large de ce village, on passe une nuitée en bivouac: une belle excursion en mer.
Pour toute réservation, profiter de voir ce lien Tsingy Safari Aventures et s'inscrire suivant votre calendrier de voyage. Tous les détails sont dans ce lien.
Une chose qui sûre pour éviter les surcharges dans les voitures 4x4 sur un trajet vraiment en piste entre Belo sur Tsiribihina et Bekopaka comme on fait les organisateurs de cette descente à Antsirabe (le coût de la prestation oblige!), nous mettons six personnnes sans le chauffeur dans chaque voiture, soit cinq touristes avec le guide.

Tous les articles (0)

Album photos du trip La descente fleuve Tsiribihina en tarif promotionnel 2014 (3)

La carte du trip

01/05/2014 - 15/11/2014 | | 0 article Flux RSS | 0 photo Flux RSS

La descente tsiribihina en chaland, le tsingy et les îles Barren

Une nouvelle organisation pour promouvoir le tourisme dans la côte ouest de Madagascar a été élaborée depuis quelques années suite à une expérience de longue date dans le tourisme d'aventures par Tsingy Safari Aventures. Après quelques jours de trek sur le Bongolava ou par un raid land pour arriver à Ankavandra, continuant par la descente  de la rivière Manambolo et la visite du parc du tsingy de Bemaraha d'une part, ou d'autre part à partir de la descente de la rivière Tsiribihina, mais ce qui est plus facile de Morondava en voiture 4x4 jusqu'à Bekopaka, nous avons mis au point un nouveau circuit vers l'ouest du parc, passant par le complexe Manambolomaty: Ankerika-Befotaka-Soamalipo à Masoarivo qui était classé site de Ramsar où la forêt avoisinante Tsimembo, riche en faunes et flores qui est forte probable un coffre-fort des produits endémiques.

Ce périple, encore non exploité par le voyage madagascar suite à sa situation géographique reculée à l'ouest du parc reste encore non touristique, pire encore la projection vers le lac Bemamba puis rejoindre l'embarcadère de la rivière Sahoany, un point de départ vers les îles Barren.

La rivière Sahoany, entourée des mangroves car on est presque à l'embouchure où les crocodiles sont faciles à croiser pendant cette petite descente mais n'engendrent aucun risque d'attaquer. Riche en faunes et flores, ce  coin est très propice pour la  ponte des hérons vu la hauteur des mangroves et le calme qui y règne. Aussi, c'est un bon endroit pour la pêche à la ligne suivant la marée.

A partir du petit village des pêcheurs  Vezo, un trajet en mer sur le canal de Mozambique avec un  bateau à moteur de 40mn pour atteindre l'île Nosy Andrano, une îlot entourée des filaos et des satrana, mais le problème, l'eau du puits est saumâtre, il faut ramener de l'eau des petits villages des pêcheurs tous près.

Comme le but de ce circuit est, après la visite du tsingy de Bemaraha, au lieu de passer faire 200 Kms vers Morondava ou pire encore vers Belo/mer, pourquoi ne pas projeter le voyage vers la plage dans un coin mal connu avec un potentiel touristique riche en biotopes très diversifiés. Favorisé par son isolement qui a permis de préserver la  richesse des différents écosystèmes, aussi les pêcheurs qui vivent encore aujourd'hui d'une manière traditionnelle gardent l'authenticité et l'originalité des îles Barren.

A part la pêche, les fonds marins abritent cinq espèces de tortues à savoir, la tortue imbriquée, la tortue verte, le tortu luth, la tortue olivâtre et la tortue caouanne, cinq espèces sur les sept qui existent dans le monde. Aussi, un bon coin pour les scientifiques même sur la branche de la rivière Sahoany où il est fort possible de découvrir des faunes endémiques.

En effet, voici un programme dressé à partir de Bekopaka qui pour le retour à Antananarivo, on prend une voiture 4x4, traversant le moyen ouest et  le massif de Bongolava à partir de Beravina jusqu'à Tsiroanomandidy. Beau paysage sur une route qui à partir du mois de juillet toujours retouchée  suite aux dégâts laissés par la saison des pluies.

Pour finir, c'est un circuit aventure qui offre la possibilité  de découvrir les merveilles de la région délaissé parles organisateurs de voyages, combiné avec un repos dans un îlot paradisiaque des îles Barren. et, voir les détails dans ce lien Tsingy Safari aventures.

Tous les articles (0)

Album photos du trip La descente tsiribihina en chaland, le tsingy et les îles Barren (0)

La carte du trip

01/05/2014 - 15/11/2014 | Madagascar | 0 article Flux RSS | 0 photo Flux RSS

Le nord Madagascar, la visite de l'Ankarana, la plage à Nosy be

Le Sakalava est une ethnie qui s'étend du sud au niveau de la rivière Mangoky jusqu'au nord de Madagascar, domine presque la côte ouest de Madagascar. Mais, géographiquement, le Sakalava est reparti en Sakalava Menabe, au moyen ouest, le Sakalava Boina au nord et le Sakalava Antankarana, plus au nord dans la région de Diégo. C'est parmi la tribu pacifique qui se base sur l'élevage, la culture car cette partie ouest et le nord-ouest  sont dominées par plusieurs plaines cultivables à cause des rivières qui traversent cet endroit.

Suite à cet aspect géographique et climatique favorable, la partie nord par son paysage dominé par la forêt et la formation des îlots paradisiaques autour de son littoral ouest, attirent les touristes. Ceci est renforcé par la dominance des parcs nationaux où chacun a son spécificité, riches en faunes et flores et enveloppent des objets endémiques. C'est dans ce centre nord de Madagascar se trouve la montagne le plus  haut de l'île (2876m).

En résume, malgré tous ces avantages touristiques, organiser un voyage dans cette partie nord de Madagascar revient dans l'ensemble cher. Comme  tous les structures touristiques sont plus ou moins aménagés à développer ce secteur, aussi les deux grandes villes Nosy Be et Diégo sont desservies par  le vol intérieur presque par jours, il est facile d'organiser un voyage pendant toute l'année.

Malgré tout, n'hésiter pas à visiter ce beau endroit, on trouve tous, adaptés aux budgets de chacun.

Nous vous invitons à voir ce lien Tsingy Safari Aventures pour un détail précis de ce voyage

Tous les articles (0)

Album photos du trip Le nord Madagascar, la visite de l'Ankarana, la plage à Nosy be (0)

La carte du trip

01/05/2014 - 15/11/2014 | Madagascar | 0 article Flux RSS | 30 photos Flux RSS

La descente Manambolo via voiture à Ankavandra et le tsingy

Suite à l'insuffisance de la flotte de l'Air Madagascar, le vol  entre Tsiroanomandidy/Ankavandra, depuis quelques années a été annulé.Tsingy Safari Aventures, suivant sa longue date d'expériences dans les aventures, a enfin tracé un nouveau contour en voiture 4x4 pour rejoindre Ankavandra, le point de départ de la descente Manambolo. Traversant le massif de Bongolava à partir de Tsiroanomandidy et à un village de brousse d'Ankalalo, on prend la direction pour Ankondromena et Betsipolitra, par une piste traversant la forêt  et la rivière qui à partir de mois de juin est sèche. Beau paysage, on croise toujours  une grande caravane des troupeaux de zébus venant de la région ouest de Madagascar sur le massif destiné à la vente  au marché de zébus de Tsiroanomandidy.

Ce parcours, avec son paysage varié, a un côté négatif, le trajet un peu galère surtout à partir de Betsipolitra, 25 Kms avant d'arriver à la berge de la Manambolo, par contre, vous mène dans un coin encore authentique et original, où les petits villageois qu'on rencontre sont accueillants et très sympas.

Pour enrichir le côté tourisme, on passe une journée à Ampefy pour la visite de la chute de la Lily  et ses alentours,  le lendemain avant de continuer,  visité le geyser  à une dizaine de kilomètres de la route, un bon coin calme et vert.

pour une ample détail, nous vous prions de visiter ce lien Tsingy Safari Aventures

Tous les articles (0)

Album photos du trip La descente Manambolo via voiture à Ankavandra et le tsingy (30)

La carte du trip

15/04/2014 - 15/11/2014 | Madagascar | 0 article Flux RSS | 11 photos Flux RSS

Le grand sud, la piste côtière jusqu'à Fort Dauphin

Un grand circuit traversant les hauts-plateaux, le moyen ouest et le sud de Madagascar par la piste côtière a été élaboré pour les touristes aventuriers, qui ont plus de séjours, cherchant des coins originaux  et pas trop touristique touristiques par Tsingy Safari Aventures. Les avantages dans ce long trajet, tout d'abord, la visite aux alentours de la ville d'eau à Antsirabe, les lacs, Andraikiba et Tritriva, aussi les pierres précieuses et semi-précieuses. Aussi,  vers l'ouest, un nouveau coin "Le Camp amoureux" dans la réserve de Marofandilia, un site d'observation des lémuriens à l'état sauvage, même la nuit, situé en plein forêt, calme, offrant un luxe particulier au niveau de l'hébergement.

Ensuite, sans rater le parc du tsingy de Bemaraha, classé 11ème merveille du monde par l'UNESCO,  où actuellement un nouveau circuit a été mis à la disposition, le  Broadway dans le grand tsingy, sans oublier une petite balade sur une partie de la gorge de la Manambolo puis la visite du petit tsingy. Enfin, pour rejoindre Morondava, passer quelques minutes pour le coucher du soleil à l'allée des baobabs.

Les avantages ne se terminent pas là, un grand parcours en voiture 4x4 traverse la région spectaculaire de Madagascar à forêts épineuses et pleines des baobabs, dans une région aride et chaude où il y a les plus belles plages encore moins touristiques avec ses îlots éparses, aussi les arts funéraires de la région du sud avant d'arriver à Tsihombe, la ville qui marque la fin de la piste côtière, qu'il ne faut pas rater.

Pour ce trajet, on est vraiment dans l'aventure totale, la visite du parc national de Tsimanapetsotsa avec  ses  grottes, un bon endroit de refuge des poissons aveugles endémiques de Madagascar  (Typhleotris madagascariensis), la réserve spéciale du Cap Ste Marie où l'endroit arrosé par du vent violent, favorise la poussée d'une végétation naine, dont une espèce d'euphorbe endémique  attire les scientifiques. Sans oublié les quelques espèces d'oiseaux et de tortues, les radiée et les araignées qu'on croise sur la route. Aussi, au niveau des petits villages des pêcheurs Vezo en dessous d'Anakao, du mois de juillet à septembre sont des coins d'observations des baleines à bosse à part la ville de Ste Marie très connue.

Ce long parcours se termine à  Fort Dauphin, une grande ville touristique située plus au sud, malgré la fièvre du sable noir (l'ilménite) qui met en question les côtés touristiques et environnementaux et économiques de la région, procure encore des endroits touristiques: la plage de Libanona, le pic Saint-Louis et le lac Ambinanibe, la baie de lokaro, la réserve privée de Berenty et beaucoup d'autres sites qui attirent la curiosité des touristes.

En résumé, ce voyage purement aventure et totalement en voiture 4x4,  vous projette dans un nouveau monde hors  des autoroutes et aucune assistance routière en cas de panne, sans moyens de communications mais vue les expériences de longue date de votre guide, il relate toutes les valeurs culturelles et historiques de chaque coin qui à chaque tribu a sa spécificité. Vous ne regrettez pas pour vos choix de ce périple, les yeux pleins de souvenirs et des satisfactions, vos curiosités bien remplies.

Nous vous prions de voir ce lien Tsingy Safari Aventures pour une ample détail.

Tous les articles (0)

Album photos du trip Le grand sud, la piste côtière jusqu'à Fort Dauphin (11)

La carte du trip

01/04/2014 - 15/12/2014 | Madagascar | 0 article Flux RSS | 7 photos Flux RSS

La descente Manambolo via trekking, le tsingy et les îles Barren

Une nouvelle organisation pour promouvoir le tourisme dans la côte ouest de Madagascar a été élaborée depuis quelques années suite à une expérience de longue date dans le tourisme d'aventures par Tsingy Safari Aventures. Après quelques jours de trek sur le Bongolava, nous avons mis au point un nouveau circuit vers l'ouest du parc, passant par le complexe Manambolomaty: Ankerika-Befotaka-Soamalipo à Masoarivo qui était classé site de Ramsar où la forêt avoisinante de Tsimembo, riche en faunes et flores qui est forte probable un coffre-fort des produits endémiques.

Ce périple, encore non exploité par le voyage madagascar suite à sa situation géographique reculée à l'ouest du parc reste encore non touristique, pire encore la projection vers le lac Bemamba puis rejoindre l'embarcadère de la rivière Sahoany, un point de départ vers les îles Barren.

La rivière Sahoany, entourée des mangroves car on est presque à l'embouchure où les crocodiles sont faciles à nous croiser pendant cette petite descente mais n'engendrent aucun risque d'attaquer. Riche en faunes et flores,ce  coin est très propice pour la  ponte des hérons vu la hauteur des mangroves et le calme qui y règne. Aussi, c'est un bon endroit pourla pêche à la ligne suivant la marée.

A partir du petit village des pêcheurs  Vezo de Sahoany, un trajet en mer sur le canal de Mozambique avec un  bateau à moteur de 40mn à une heure pour atteindre l'îlot Nosy Andrano, une îlot entourée des filaos et des satrana, mais le problème, l'eau du puits est saumâtre, il faut ramener de l'eau des petits villages des pêcheurs tous près.

Comme le but de ce circuit est, après la visite du tsingy de Bemaraha, au lieu de passer faire 200 Kms vers Morondava ou pire encore vers Belo/mer, pourquoi ne pas projeter le voyage vers la plage dans un coin mal connu avecun potentiel touristique riche en biotopes très diversifiés. Favorisé par son isolement qui a permis de préserver la  richesse des différents écosystèmes, aussiles pêcheurs qui vivent encore aujourd'hui d'une manière traditionnelle gardent l'authenticité et l'originalité des îles Barren.

A part la pêche, les fonds marins abritent cinq espèces de tortues à savoir, la tortue imbriquée, la tortue verte, la tortue luth, la tortue olivâtre et la tortue caouanne, cinq espèces sur les sept qui existent dans le monde. Aussi, un bon coin pour les scientifiques même sur la branche de la rivière Sahoany où il est fort possible de découvrir des faunes endémiques.

Pour finir, c'est un circuit aventure qui offre la possibilité  de découvrir les merveilles de la région délaissé par les organisateurs de voyages, combiné avec un repos dans un îlot paradisiaque des îles Barren.

Nous vous prions de visiter ce lien Tsingy Safari Aventures pour vous donner plus de détails.

Tous les articles (0)

Album photos du trip La descente Manambolo via trekking, le tsingy et les îles Barren (7)

La carte du trip

01/04/2014 - 15/12/2014 | Madagascar | 0 article Flux RSS | 20 photos Flux RSS

Trek Bongolava et la descente Manambolo

Nous mettons en circuit promotion le trek Bongolava et la descente manambolo, la visite du tsingy de Bemaraha puis, continuant sur Morondava et projetant le voyage vers Belo sur mer pour passer un repos farniente.

En effet, après un parcours du massif du Bongolava à partir de Belobakan un trek de trois jours de niveau moyen, une jolie cascade est au rendez-vous, belle douche, efface la fatigue. avant de rejoindre le village pour débuter la descente Manambolo.

La descente Manambolo, très originale par rapport à la descente Tsiribihina, le long du fleuve,  on ne croise jamais des bateaux à moteur. Le paysage encore authentique, les riverains de la rivière très sympas.

La plus grande avantage, comme cette descente n'est pas facile à  organiser, elle reste encore moins touristique, on est seul sur la belle plage de la berge qui est toujours propre le long de la saison touristique d'une part. D'autre part, à la fin de la descente, soit 4ème ou 5ème jour à l'entrée de la gorge, une jolie piscine naturelle dans un coin d'oasis, vert et calme vous accueille, et après on traverse une gorge de 11Kms, où les lémuriens se cachent dans la forêt toujours verte toute l'année, les cris des oiseaux sont assourdissants.

Mais, à la fin de la descente, on arrive directement au parc du tsingy de Bemaraha, ce qui annule l'aller et retour sur la piste fatiguant entre Belo sur Tsiribihina et Bekopaka.

Pour terminer, en général au 11ème  jours, avant de rejoindre Morondava, on fait un petit crochet au baobab sacré et,  amoureux et profiter le coucher du soleil sur l'allée des baobabs, un endroit qui attire beaucoup des touristes.

Par contre, dans cette promotion, nous offrons un voyage vers Belo sur mer.

Je crois que ce périple paraît intéressant, on vous met à votre disposition un guide sérieux et pour les randonneurs, vos bagages sont au bon soin des porteurs qui animent pendant le trajet, une vrai ambiance d'aventures.

N'hésitez pas de s'iscrire  suivant votre calendrier de voyages dans ce lien Tsingy Safari Aventures, spécialiste des voyages d'aventures.

Tous les articles (0)

Album photos du trip Trek Bongolava et la descente Manambolo (20)

La carte du trip

01/04/2014 - 15/12/2014 | Madagascar | 0 article Flux RSS | 12 photos Flux RSS

Le trek et randonnée vers le massif du Makay et la descente Mang

Un nouveau coin est à la disposition des amateurs de la randonnée, la visite du massif du Makay, géographiquement longeant le moyen ouest de Madagascar, au sud de Malaimbandy jusqu'à Beroroha ou la rivière Mangoky.

Comme cette zone n'est pas facilement accessible et, dans son aspect, trop de canyon et beaucoup d'escalade, garde un coffre- fort de la biodiversité, où la plupart des faunes et des flores ne sont pas encore répertoriés, possible de trouver des espèces endémiques.

Sillonné cet endroit depuis 2007 par les touristes, voici actuellement le jeune Evrard Wendembaum avec les équipes des chercheures des universités, avaient sorti un film 3D en Europe et aussi des livres à propos du Makay.

Nous, Tsingy Safari Aventures, avons crée le périple Malaimbandy-Mandrognarivo-Tanamary-Tsivoko en trek à  partir de Mandrognarivo, ce voyage est  renforcé par la charrette à zébus pour mettre les bagages aussi, pour amortir la fatigue car on peut monter dessus. A partir de Tsivoko, porte d'entré dans le massif, on prend les porteurs, timides et sympas pour rentrer dans le massif avec les bagages et les matériels de camping, un trajet de quatre à cinq heures avec les arrêts jusqu'au camp base, sur la berge de la rivière de Manapanda au cœur du massif.

Les circuits ne sont pas encore aménagés où moi et mon pisteur local avions tracés pour satisfaire la curiosité de mes touristes qui jusqu'ici ont apprécié ces circuits de difficulté moyenne, pas trop physique. Par contre, pour promouvoir l'aspect  touristique, il faut un spécialiste pour ouvrir un périple avec escalade dans le massif et monté des matériaux adéquates pour leur sécurisation.

Pour la continuation, on quitte le village dans l'après-midi, une nuit de bivouac pour être à Ambatovory le lendemain avant le soir à la berge de la rivière Mangoky.

Nous vous prions de voir les détails dans le lien Tsingy Safari Aventures

Tous les articles (0)

Album photos du trip Le trek et randonnée vers le massif du Makay et la descente Mang (12)

La carte du trip

Mises à jour
  • Dernière connexion : 29/05/2014
  • Dernières photos ajoutées
Contenus les mieux notés
  • Photos les mieux notées
Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Mes derniers commentaires reçus
  • Par sur

    J'ai visité le Makay avec Mouhidine en 2000, lors de mon troisième séjour à Madagascar. C'est mon plus beau souvenir de randonnée dans ce magnifique pays, qui a bien besoin des touristes. Allez-y !

Mes derniers commentaires envoyés
Zoom sur ...

© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil